gastronomic dialog
for
Bon Bon
by jean-françois d'or

gustative invitation



Description
L'Arbre à papilles is an installation arising from the meeting with the Chef Christophe Hardiquest and interior architect Caroline Notté within the two Guide Michelin restaurant Bon Bon. Praise of tradition and transmission of knowledge, a large tree root pierces the wall of the entrance. These taste roots are deep greedy memories.

Quintessence of this slow alchemy, the germ of a long history rooted in underground fiber, a tree emerges from the other side of the wall with a generous contemporary translation of taste memory.


Material

Root : Ash tree | Epoxy white coating.

Tree : Ash tree | Epoxy white coating.

Wall & table Papilla : Hand polished & satined copper | Epoxy white coating sentences.

Part of Audrey collection edited by Maison Vervloet

Dimension
Root : D 100 cm.

Tree : 500 cm.

Wall & table Papilla taste buds : D10 cm, D7 cm, D3 cm, D2 cm.

Design
Jean-François D'Or


Interior architecture 

Caroline Notté, architect & interior designer.

Client
Bon Bon restaurant, Chef Christophe Hardiquest, haute cuisine gastronomic salon. 

Two Guide Michelin stars.


Pictures © Stéphanie Derouaux © Bon Bon - Philippe D. © Bon Bon - Richard Haughton.

My philosophy for Bon Bon is to knit together the patchwork of our memories of tastes and flavours and to gently work on ensuring that these memories go on and on.



Christophe Hardiquest

L'arbre à papilles



Dialogue sensoriel, invitation au voyage, cheminement poétique.


Les racines du goût 

Eloge de la tradition et de la transmission d'un savoir faire, une large racine d'arbre perce le mur de l'entrée. Ces racines du goût puisent au plus profond des souvenirs gourmands.

Quintessence de cette lente alchimie, germe d'une longue histoire ancrée dans les fibres souterraines, un arbre surgit de l'autre côté du mur offrant une généreuse traduction contemporaine de la mémoire du goût.


Le voyage des papilles

Fruits de cet arbre, les papilles se promènent dans l'espace et participent à l'expérience sensorielle et au subtil voyage orchestré par le Chef Christophe Hardiquest.

Abstraction et évocation des papilles gustatives, ces menus miroirs cuivrés pétillent au mur comme autant de reflets du goût. Constellations de parfums, de croquants, d'arômes, d'amertume. Capteur ou révélateur d'émotions, exhausteur d'une subtile alchimie personnelle ou collective.

Ces pièces en cuivre polies par les mains de la prestigieuse Maison Vervloet murmurent, de temps à autre, quelques mots blancs : Poudre glacée d'oursin, le ressac iodé de la mer, l'insolence herméride de la berce, le piquant poétique de la cardamine,...


Délicatement, certaines papilles se posent sur l'une ou l'autre table, incitant les convives à les prendre en main et à plonger dans leur reflet. 

Le miroir renvoie à notre propre mémoire du goût; révèle et chuchote notre Madeleine de Proust enfouie dans les croustillants parfums des souvenirs. La mémoire des papilles.